Prendre RDV
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Principes et applications de l’homéopathie

Les principes et applications de l'homéopathie - Akeseo - Centre soins complémentaires Lyon

L’homéopathie est un système de soin qui repose sur le principe suivant : une substance qui provoque certains symptômes de maladie chez des personnes en bonne santé peut être utilisée également pour traiter des symptômes similaires chez des personnes malades, à la condition qu’elle soit dynamisée (c’est à dire diluée et secouée) à un degré adapté à la pathologie présentée par la personne malade.

Ce processus de dilution et d’agitation de la substance, appelé « dynamisation » imprime la « signature énergétique » de la substance sur l’eau ou l’alcool ou des granules/globules de sucre.

Les médicaments homéopathiques sont basés sur le fait que, plus une substance est dynamisée, plus elle devient puissante. Des dynamisations (dilution et succussion) peuvent dépasser une déconcentration telle que plus aucune trace physique de la substance d’origine ne subsiste. Elles ont cependant un effet curatif.

Les homéopathes utilisent différentes échelles pour mesurer le degré de dynamisation, comme l’échelle centésimale (CH), où une partie de la substance est diluée avec 99 parties de solvant, ou l’échelle décimale (DH ou X), où une partie de la substance est diluée avec 99 parties de solvant. La substance est diluée avec neuf parties du solvant. La solution obtenue est ensuite diluée et secouée, et le processus est répété jusqu’à ce que la puissance souhaitée soit atteinte.

Les homéopathes utilisent différentes échelles pour mesurer le degré de dynamisation, comme l’échelle centésimale (CH), où une partie de la substance est diluée avec 99 parties de solvant, ou l’échelle décimale (DH ou X), où une partie de la substance est diluée avec 99 parties de solvant. La substance est diluée avec neuf parties du solvant. La solution obtenue est ensuite diluée et secouée, et le processus est répété jusqu’à ce que la puissance souhaitée soit atteinte.
Par exemple, une déconcentration à la 30°CH signifie que la substance a été dynamisée 30 fois, à chaque fois avec 99 parties de solvant, ce qui donne un rapport de 1:10-60, soit 0 virgule 59 zéros et le chiffre 1 pour terminer.

L’homéopathie repose sur l’idée que le corps possède une force vitale ou un mécanisme d’auto-guérison qui peut être stimulé par le remède approprié.
Chaque personne a une constitution et une sensibilité uniques aux maladies, et une même maladie peut se manifester différemment selon les personnes.

Les principes et applications de l'homéopathie - Akeseo - Centre soins complémentaires Lyon

Les médicaments homéopathiques sont proposés en fonction des symptômes et des caractéristiques individuels du patient, plutôt que du diagnostic de la maladie.
Les médicaments homéopathiques proviennent de diverses substances pour comme des plantes, des minéraux, des animaux ou encore des produits chimiques de synthèse.

Nous connaissons tous Arnica (pour les contusions et les blessures), Belladonna (pour la fièvre et l’inflammation), Chamomilla (pour les poussées dentaires et l’irritabilité), Nux vomica (pour les problèmes de digestion).
Bien d’autres médicaments existent (près de 4’000 en tout) dont certains s’adressent plus particulièrement à des aspects fins et personnalisés, rares présentés par les personnes malades.

Lire d'autres articles

Laissez-vous porter et choisissez votre instant à VOUS !

Retour en haut